Temps de lecture

5m 12s

Share

L’horlogerie n’échappera pas à l’industrie 4.0

Plus que jamais, l’édition 2017 de l’EPHJ a mis en lumière l’innovation qui touche les techniques de production et de contrôle. Un domaine où se jouent les principaux enjeux de l’horlogerie de demain, bien plus que dans l’habillage ou le mouvement.   Pour celui qui croyait encore à l’image d’Epinal montrant une horlogerie suisse baignant dans ses savoir-faire ancestraux pétris de traditions, la visite du salon EPHJ-EPMT-SMT risquait d’être traumatisante. Accueillant à Palexpo Genève quelque 880 sous-traitants de l’horlogerie, des microtechnologies et des medtech, la manifestation a, plus que jamais, mis en lumière la profonde mutation que s’apprête  . . . Abonnez-vous à la Gold'Or pour continuer

Veuillez vous connecter svp.

Si vous n'avez pas d'abonnement Gold'Or,
vous pouvez vous abonner ici.

Thèmes similaires

Baselworld en baisse

Après une première baisse du nombre des exposants en 2017 avec une réduction de 1500 à 1300, la situation devient critique, car seuls 600 à 700 exposants sont attendus en mars prochain.

plus

Une couleur à l’honneur

L’édition 2017 d’Intergem sera placée sous le signe du vert.

plus

Genève accueille la branche

Le salon EPHJ-EMPT-SMT a lieu du 20 au 23 juin au Palexpo.

plus