Temps de lecture

5m 26s

Share

La vente directe au client s’intensifie

La distribution horlogère est en pleine mutation. La dernière Journée internationale du marketing horloger a mis le doigt sur les différents concepts de vente «direct-to-customer». Les solutions «phygitales» semblent s’imposer. Que l’on considère la grande consommation ou le domaine du luxe, la distribution subit depuis quelques années d’importants bouleversements. Mais la migration d’une partie des ventes vers des canaux virtuels ne doit pas faire oublier que la grande majorité du commerce se fait encore par le biais d’échoppes ayant pignon sur rue. C’est particulièrement vrai pour l’horlogerie: la dernière étude de Morgan Stanley intitulée «Swiss watches:  . . . Abonnez-vous à la Gold'Or pour continuer

Veuillez vous connecter svp.

Si vous n'avez pas d'abonnement Gold'Or,
vous pouvez vous abonner ici.

Thèmes similaires

Spectaculaire croissance pour Initium

La société Initium, qui permet à tout-un-chacun de s’initier à l’horlogerie mécanique, a multiplié ses revenus par six en cinq ans.

plus

«Une situation complètement inédite»

Interview avec Jean-Daniel Pasche, président de la FH sur les effets du «lockdown» et l’avenir de l’horlogerie suisse.

plus

L’«open source» est-il l’avenir de l’horlogerie?

Le calibre open source de l’association openmovement est sur le point d’entrer dans la phase de prototype.

plus