Temps de lecture

5m 49s

Share

Niessing

La manufacture joaillière Niessing, située à Vreden en Allemagne fête ses 150 ans. L’entreprise fondée en 1873 par Hermann Niessing convainc par son excellence, avec une collection iconique et de designs clairs, une vaste palette de production et de grandes compétences artisanales dans sa propre manufacture ainsi qu’une culture d’entreprise orientée sur la durabilité.

En 1873, le bijoutier Hermann Niessing ouvre son propre atelier à Vreden, une petite ville du district de Münster, à la frontière entre l’Allemagne et les Pays-Bas. Au début, Niessing se concentre sur la production de bagues ecclésiastiques et d’articles religieux. Puis la société se spécialise dans les alliances. En 1904, Niessing développe la bague sans joints – un anneau sans début, ni fin – et exprime ainsi à merveille le symbole de l’amour. L’entreprise se développe au cours des décennies suivantes pour devenir le producteur leader d’alliances en Allemagne.

L’idéal du Bauhaus

La bijoutière Ursula Exner (1924-1986), fille de Bernhardine et Franz Niessing, prend les rênes de l’entreprise en troisième génération dans les années 1950. Sous sa direction naît une étroite collaboration avec des architectes et des designers. Dans les années 1970, Ursula Exner développe ainsi avec l’architecte Max von Hausen les bases de la philosophie de Niessing en termes de design, qui sont inspirées des principes du Bauhaus et sont aujourd’hui encore centrales pour l’entreprise. Suivent alors plusieurs collections iconiques: en 1974, Niessing développe sa première collection de bijoux Setario. 1979 voit ensuite apparaître le premier bijou cinétique Mutatio et le développement par l’artiste Walter Wittek de la forme originelle de la bague tension qui se révèlera en véritable icône de l’histoire de la joaillerie. Cette création, la plus célèbre de Niessing est aujourd’hui disponible dans une grande diversité de formes et de modèles.

Sandro Erl est à la tête de l’entreprise depuis 2014. Il a notamment participé à la croissance conséquente du chiffre d’affaires de la marque et du nombre de membres du personnel à Vreden de 100 à 170. Niessing est distribué dans le monde entier par plus de 300 bijoutiers partenaires. L’entreprise exploite également 17 boutiques Niessing dans huit pays: dix en Allemagne, une en Suisse (Zurich), une à Singapour, une à Hong Kong, une en Australie (Sydney), une en Chine (Shanghai) ainsi que deux au Japon (Osaka et Tokyo). Une boutique ouvrira par ailleurs ses portes à Kuala Lumpur à la fin de l’année.

Marcel Weder

niessing.com

7-2023-CS-Niessing-image001 7-2023-CS-Niessing-image002 7-2023-CS_Niessing_Uhr_Radius-9_Forma 7-2023-CS_Niessing_Ur-Spannring
<
>
La bague tension Niessing Spannring en forme ronde (design Walter Wittek) a été lancée pour la première fois en 1979.

Dynamisme et passion

Sandro Erl est le directeur de la manufacture joaillière Niessing depuis 2014. Il nous parle des raisons du succès de Niessing, souligne l’importance des 150 ans de l’entreprise et met l’accent sur les bases d’une collaboration couronnée de succès avec les commerces spécialisés.

Gold’Or: Sandro Erl, Niessing a 150 ans. Comment allez-vous fêter cet anniversaire?

Sandro Erl: Le développement de notre entreprise nous donne une bonne raison de faire la fête. Nous présentons différents classiques de l’histoire de Niessing dans le cadre d’une collection anniversaire qui ne sera disponible que durant cette année. Nous organisons une exposition anniversaire itinérante que les intéressés peuvent découvrir chez différents bijoutiers partenaires et boutiques Niessing dans le monde entier. Et nous accueillons nos clients bijoutiers dans notre «manufacture de verre» transformée juste à temps pour cette année anniversaire à Vreden.

Niessing a connu une croissance substantielle ces dernières années. Quelles en sont les raisons?

Un aspect fondamental est sans doute nos efforts, en tant qu’équipe, pour entretenir et développer le mythe de Niessing. L’authenticité de notre marque est importante. Je pense que nous avons pu bénéficier ces dernières années des clientes et des clients qui s’orientent sur des marques avec une identité forte. Cela va de pair avec la maintenance et le développement de notre manufacture. Hormis la taille de diamants, nous réalisons toutes les étapes de production dans notre atelier, du design au sertissage des pierres, en passant par les alliages de métaux nobles et la finition de produits semi-finis tels que composants bruts et fils. L’étendue complète de cette production, qui n’a pas de pareille, nous permet de perfectionner nos processus de production et la qualité de notre artisanat.

Quels changements ont été réalisés ces dernières années?

La manufacture Niessing vit principalement grâce à l’esprit et à la passion de son personnel. La croissance enregistrée ces dernières années s’est faite en parallèle à un certain rajeunissement de l’équipe avec des idées fraîches. Nous attachons beaucoup d’importance à la motivation des collaboratrices et des collaborateurs et nous mettons par conséquent beaucoup d’énergie dans la formation de la main d’œuvre qualifiée dans tous les départements: des bijoutiers et tourneurs aux spécialistes informatiques, en passant par les employés de commerce, nous formons beaucoup d’apprentis chez nous. Nous avons même notre propre département de formation en bijouterie. La durabilité est aussi primordiale dans d’autres secteurs. Nous sommes membres du Responsible Jewellery Council depuis 2021; et nous publions chaque année un rapport de durabilité qui documente nos prestations et nos objectifs.

Quels sont les marchés principaux de Niessing?

Il y a en premier le marché allemand, suivi du Japon où Niessing profite traditionnellement d’une grande notoriété. Les Pays-Bas, l’Espagne, la Suisse et l’Autriche sont par ailleurs importants en Europe. S’ajoutent à cela les différents marchés d’Asie et d’outre-mer tels que Singapour, Hong Kong ou l’Australie.

Quels objectifs poursuivez-vous en Suisse?

La Suisse est un marché important pour nous. On y donne beaucoup de valeur à la qualité de l’artisanat. Notre planification dans le pays est donc réalisée sur le long terme et nous restons intéressés à étendre notre réseau de commerces spécialisés de manière ponctuelle. Il est bien évidemment décisif de disposer des conditions requises pour un partenariat à long terme. Si ces bases sont réunies pour les deux parties, nous invitons volontiers les partenaires potentiels à une visite sans obligations de la manufacture de Vreden. Difficile de trouver un meilleur moyen de découvrir l’esprit de la marque Niessing.

Quelles conditions un partenaire de Niessing doit-il remplir?

Une condition importante est une fascination pour des classiques du design et l’art artisanal. Avec nos créations joaillières, nous nous efforçons de briller sur le plan artisanal et d’envoûter nos clientes et nos clients sur le plan esthétique. Si les bijoutiers ont eux aussi cette étincelle, les conditions sont réunies pour une collaboration à long terme. mw

 

Thèmes similaires

Cover Story

Géométrie du féminin

De l’argent sterling façonné à la main pour créer des bijoux féminins variés qui allient espièglerie orientale et formes claires. Depuis plus de 30 ans, la marque Tezer de Francfort réalise des colliers, des boucles d’oreilles, des pendentifs et des bagues dans des designs originaux.

plus
Cover Story

Des beautés éternelles

Fondée en 1987, la manufacture de bijoux Manu réalise des créations très particulières dans son atelier de Hamelin.

plus
Jewellery
 

Métaphysique des nœuds dans la joaillerie

Petite histoire des nœuds dans la joaillerie du XVIe siècle à nos jours.

plus