Share

Rêves en trois temps

L’Association Automates & Merveilles (AA&M) a soutenu dès 2015 un projet de restauration de trois pièces emblématiques des collections horlogères neuchâteloises. Les œuvres choisies appartiennent aux trois grandes collections horlogères du canton. Cette année les pièces sont présentes dans l’exposition «Réves en trois temps» qui aura lieu successivement dans d’avril à octobre au Locle, La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel. Après le Musée d’horlogerie au Locle (avril à juin), elle est actuellement au Musée international d’horlogerie (MIH) à La Chaux-de-Fonds (jusqu’au 26 août), et du 4 septembre au 28 octobre elle aura lieu au Musée d’art et d’histoire à Neuchâtel.

Le premier objet et une superbe pendule à oiseau chanteur de style Empire retour d’Egypte, au mouvement attribué à Pierre Jaquet-Droz (1721-1790) allait révéler bien des surprises. Cette pièce a été acquise en 1984 pour le 25e anniversaire de l’installation du Musée d’horlogerie du Locle au Château des Monts (MHL). 730 heures ont été nécessaires à la restauration de la pendule, huit artisans ont œuvré à cette renovation.

Le deuxième objet est un magnifique planétaire signé François Ducommun (1763-1839) de 1817 est conservé au Musée international d’horlogerie de La Chaux-de-Fonds (MIH) depuis 1909. Œuvre «double» en quelque sorte, puisqu’un globe céleste avec des constellations peintes par Charles-Samuel Girardet (1780-1863) contient le planétaire de François Ducommun. Le mécanisme comprend le système planétaire ainsi qu’un quantième perpétuel, tous deux actionnés par une manivelle.

Le troisième œuvre est une imposante horloge astronomique de 1840, signée Albert Billeter, malheureusement très mal documentée dans les archives du musée, et entrée dans les collections du Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel (MAHN) en 1931 a permis d’aller à la rencontre d’un horloger imprégné par la quête de la précision. Les indications astronomiques sont affichées au moyen d’une plaque de base laiton supportant des petits cadrans à cartouches émaillés. Les lectures sont: temps moyen, temps légal, équation du temps, quantième complet (date, jour, mois et année), signes du Zodiaque, seconde centrale, indexée par des pastilles émaillées sur le pourtour extérieur, lunaison.

A ce projet, l’AA&M a tenu, à la demande des musées, à faire reconstruire des chaînes à quatre maillons de types que nous avons appelé Jaquet-Droz. En effet, ce grand horloger, ainsi que nombre de ses contemporains qui, comme lui, ont construit d’importants mécanismes à automates réclamant une grande force d’énergie, a consolidé les chaînes des barillets en les construisant à quatre plutôt que trois maillons.

Les études et calculs préparatoires pour ces chaînes ont été faits dans le cadre du Centre de restauration en horlogerie ancienne du MIH et ce sont les élèves du CIFOM–ET (Centre interrégional de formation des montagnes neuchâteloises – Ecole technique) de la section horlogère qui ont exécuté ces chaînes depuis la préparation de l’étampe, la découpe, l’assemblage par rivetage, etc. jusqu’à la réalisation finale d’une chaîne de 180 cm, identique à celles de la pendule Jaquet-Droz.

L’exposition joue avec le retour «à la maison» de trois pièces de prestige après restauration. Le concept intrigue le visiteur par la présentation des objets sur des socles de transport – mobilier provisoire et décalé, aux antipodes de la muséographie propre à chaque musée – indiquant au visiteur qu’il fait face à une exposition temporaire et itinérante. Le côté face à la pièce est couvert d’une découpe «autocollant miroir » qui permet aux visiteurs d’observer tous les détails de l’arrière des objets sans avoir besoin d’en faire le tour. Cette présentation renforce encore l’idée que la pièce s’est refait une beauté.

Info
www.automatesetmerveilles.ch.

Thèmes similaires

ETA ou ne pas ETA?

Le fabricant horloger allemand Aristo Vollmer s’appuie désormais sur les nouveaux mouvements mécaniques 150 de Ronda.

plus

Le géant rétrécit

Au premier semestre 2019, le Swatch Group a enregistré un chiffre d’affaires et un bénéfice inférieurs à ceux de l’année précédente.

plus

Nouvelles gemmes anciennes au Getty Museum

Dix-sept gemmes antiques récemment acquises seront montrées lors d’une exposition spéciale au Getty Center en décembre 2019.

plus