Temps de lecture

5m 10s

Share

«Les avoirs en métaux des clients sont sûrs»

Comme toute la branche, Gyr Métaux Précieux SA ressent également les effets de la crise actuelle provoquée par le coronavirus. Mais ses clients n’ont aucune raison de se faire du souci. Walter Berchtold, président du conseil d’administration de la société, nous explique pourquoi.

Gold’Or: Walter Berchtold, quelles mesures la société Gyr a-t-elle adoptées pour faire face à la crise actuelle du coronavirus?

Nous avons pris des mesures organisationnelles pour le bien de nos collaborateurs. Nous connaissons actuellement un chômage partiel de 50 pour cent. Nous pouvons ainsi respecter les règles d’hygiène et continuer à assurer le bon déroulement des affaires quotidiennes.

Tous les commerces sont fermés à cause du coronavirus. Quelles sont les conséquences de ces fermetures pour Gyr Métaux Précieux SA?

En principe, tous nos clients sont touchés par cette mesure. Le volume des affaires devrait donc plus ou moins baisser. Il faut s’attendre à ce que ce volume reste bas pendant des semaines ou même des mois après la levée de ces mesures. Nous devrons donc sûrement compter avec des baisses importantes de revenu que l’entreprise devra absorber.

Vous recevez beaucoup de vieil or de vos clients. Comment faites-vous pour continuer à répondre à leurs souhaits et à couvrir les risques de change dans ce segment à forte intensité de capital?

Nous garderons nos habitudes des 25 dernières années et continuerons donc à avancer 90 pour cent du vieil or reçu physiquement pour ensuite encaisser la contre-valeur au cours actuel le même jour. Le reste suit après la fonte et l’analyse du métal. Nos clients gardent ainsi leurs liquidités et sont capables de réagir. Ils ne font face à aucun risque de cours ou de crédit.Il est important pour nous de continuer à soutenir nos clients dans les efforts qu’ils entreprennent pour assurer leurs liquidités.

Il est important pour nous de continuer à soutenir nos clients dans les efforts qu’ils entreprennent pour assurer leurs liquidités.

Quelle est la situation financière de la société Gyr?

Depuis la fondation de l’entreprise il y a 25 ans, Jean-Christophe Gyr a toujours attaché de l’importance à l’image, la crédibilité et la solvabilité de la société. Grâce à cette philosophie, Gyr Métaux Précieux SA a atteint une solvabilité et une capacité financière élevées, et dispose ainsi de suffisamment d’engagements de crédits. Ces lignes de crédit ne sont pas sollicitées à l’heure actuelle. Au contraire, des avoirs substantiels sont disponibles dans les banques de la société.

De nombreux clients de Gyr Métaux Précieux SA ont des avoirs en métaux chez vous. Quelle est leur sécurité?

Les avoirs en métaux des clients sont très sûrs. La société dispose d’une couverture des métaux évoluant largement au-delà de 100 pour cent sous forme d’avoirs en métaux auprès des banques et des fournisseurs ainsi que dans notre grand entrepôt. Tous les avoirs de nos clients peuvent donc être payés sans que la capacité de livraison de la société ne soit touchée.

Le Conseil fédéral a octroyé un grand paquet de crédits aux PME. Que pensez-vous de cette mesure?

Je suis très content que le Conseil fédéral ait accordé des crédits aux PME et que les banques ne facturent aucun intérêt, ni aucune taxe dans ce cadre. Chaque atelier de bijouterie a le droit, afin d’assurer ses liquidités, de demander un crédit pouvant atteindre dix pour cent de son chiffre d’affaires annuel qu’il ne devra rembourser que dans les cinq à sept ans. Je pense qu’il est aussi bien que le Conseil fédéral ait transféré cet octroi de crédits aux banques, car leur proximité avec les PME devrait permettre des paiements efficaces.

Le paquet de crédits du Conseil fédéral a-t-il des conséquences pour Gyr Métaux Précieux SA?

Grâce à cette mesure rapide, nous aurons moins de défauts de paiement car nos clients disposent ainsi des liquidités nécessaires. Avec sa structure financière saine, Gyr Métaux Précieux SA n’aura pas besoin de demander de crédits malgré la baisse de ses revenus.

Dans quelles circonstances avez-vous repris la présidence du conseil d’administration de Gyr Métaux Précieux SA?

Comme les risques globaux, les risques de crédit et de marché en particulier et la compliance faisaient partie de mes activités quotidiennes, Jean-Christophe Gyr m’a demandé, il y a sept ans, d’assumer la présidence du CA afin de faire profiter l’entreprise de mon expérience, mais aussi d’une autre perspective. Il était important pour lui que ma nomination reflète la continuité et une compétence professionnelle supplémentaire pour les clients et les partenaires commerciaux.

Qu’avez-vous réalisé durant ces sept années?

Depuis mon élection, des structures ont été créées et des instruments de contrôle ont été implémentés afin de pouvoir identifier suffisamment tôt les risques potentiels liés à nos affaires. Le conseil d’administration se réunit plus de huit fois par année, transmet des informations détaillées au sujet des affaires quotidiennes et peut décider immédiatement des éventuelles mesures nécessaires.

Et pour terminer, comment voyez-vous le futur de la branche?

Je vois dans cette situation extraordinaire une possibilité que les consommateurs se tournent plus souvent, à l’avenir, vers les commerces locaux. Je suis donc tout à fait optimiste malgré tout. La société Gyr continuera à être un partenaire fiable et solide pour ses clients. (red.)

Portrait
Walter Berchtold est le président du conseil d’administration de Gyr Métaux Précieux SA depuis sept ans. Ancien membre de la direction et responsable de la gestion des crédits et des risques de la Banque Cantonale d’Argovie, il est un véritable expert en matière de risques et de stratégies financières.

Thèmes similaires

Trade
 

Taxe à la valeur ajoutée

Les fournisseurs de métaux précieux doivent-ils décompter ou non la taxe sur la valeur ajoutée lors de la vente de produits semi-finis?

plus
Cover Story

Gyr Métaux Précieux

Dès automne la maison proposera des alliances.

plus
Trade

«Les réactions peuvent être entraînées»

Gyr Métaux Précieux SA organise un séminaire sur le thème de la sécurité dans sept villes suisses.

plus