Temps de lecture

4m 8s

Share

Dans un contexte de reprise horlogère

Avec une participation stable et plus de 20’000 visiteurs suisses et internationaux attendus, le 17e salon EPHJ-EPMT-SMT ouvrira ses portes à Genève-Palexpo du 12 au 15 juin prochain. Plusieurs nouveautés sont annoncées au programme du plus important Salon professionnel de Suisse, dont la conférence d’ouverture du Président d’Innosuisse, André Kudelski.

C’est au cœur de la capitale fédérale, à Berne, que les organisateurs du Salon EPHJ-EPMT-SMT ont lancé leur 17e édition en présence de Mme Nicola Thibaudeau, membre du Conseil d’Administration d’Innosuisse et CEO MPS Micro Precision Systems AG, et M. Benoît Dubuis, directeur de la Fondation Campus Biotech et président de la Fondation Inartis. Une 17e édition marquée bien évidemment par les bons chiffres horlogers du premier trimestre 2018: «Depuis juin 2012, nous n’avions pas connu une telle hausse trimestrielle à fin mars, soit plus de dix pour cent d’augmentation de nos exportations horlogères, détaille Alexandre Catton, directeur du Salon EPHJ-EPMT-SMT. Cette embellie influe bien évidemment sur la sous-traitance horlogère et joaillère qui constitue le cœur du salon, d’où une participation satisfaisante pour cette 17e édition qui enregistre l’arrivée de nouveaux exposants suisses et internationaux. Parmi ces nouveaux exposants, beaucoup apportent des solutions innovantes dans le domaine de l’usinage laser, le pilotage des machines-outils avec des temps de réglage réduits au minimum, les nanotechnologies, les micro-injections, la bioélectronique, l’automation, la robotique, l’électroérosion, la manufacture des mouvements horlogers, la haute joaillerie éthique et les diamants de synthèse ou la valorisation responsable des déchets spéciaux pour ne citer que ces quelques exemples.»

Maintenance de la qualité

La surface d’exposition sera la même qu’en 2017, sachant que les organisateurs ne souhaitent pas se développer au-delà afin de maintenir un salon dans un seul lieu et sur un seul niveau à Palexpo pour accueillir plus de 800 exposants. Hormis la Suisse, les exposants

inscrits viennent de 17 pays et les étrangers représentent environ 20 pour cent du total. Un quart de ces exposants viennent de Suisse alémanique, principalement des cantons de Berne (130), Zurich et Soleure. En provenance d’une soixantaine de pays, 20’000 visiteurs professionnels sont attendus: CEO, directeurs d’achat, directeurs marketing, directeurs de recherche et de développement, négociateurs, créateurs, designers, responsables de production, etc. Qu’ils soient du domaine de l’horlogerie-joaillerie, des micro-technologies ou des medtech, les acteurs du salon ont tous un point commun: la haute précision et l’innovation. Avec près de 300 sociétés actives dans le domaine des medtech, le Salon EPHJ-EMPT-SMT est sans conteste le plus important rassemblement de Suisse consacré à cet univers des technologies médicales.

L’innovation industrielle dans ces secteurs de la haute précision sera la principale préoccupation des organisateurs pour cette édition 2018 avec plusieurs nouveautés qui vont dans ce sens: Le Village des start-up devient un Pôle européen des start-up avec une participation accrue de jeunes entreprises émergentes (ces start-up bénéficieront d’un espace pour se présenter et mettre en valeur leurs produits) et en collaboration avec la Fondation Inartis, le lancement du Challenge «Watch Medtech Innovation» pour faire émerger, soutenir et accompagner de nouveaux projets transdisciplinaires basés sur le recours à l’intelligence collective.

Le président d’Innosuisse, l’Agence suisse pour l’encouragement de l’Innovation et le renforcement de la compétitivité des PME suisses, André Kudelski ouvrira l’édition 2018 par une conférence-débat le 12 juin sur le thème des réelles capacités d’innovation de la Suisse.

Le lendemain, le 13 juin, ce sera la Journée de la Femme avec deux Tables rondes dédiées d’une part à la place des femmes dans l’industrie moderne et d’autre part aux interrogations que chaque jeune entrepreneur se pose pour éviter la fameuse «Vallée de la mort» où beaucoup de belles idées se sont évanouies, faute de financement et de soutien nécessaire.

Autre invité vedette du salon, Richard Orlinski est aujourd’hui un des artistes les plus en vogue de l’art contemporain. Il participera, en compagnie d’autres designers réputés, à une Table ronde consacrée aux nouvelles tendances du design horloger. «Ce sont souvent les designers qui conditionnent le travail des sous-traitants sans qui de belles idées sur le papier ne pourraient aboutir. Seul le talent et le savoir-faire des sous-traitants peut transformer un projet en produit. D’où l’importance de connaître les tendances et les inspirations des designers car elles influenceront l’activité future des entreprises en amont et en aval du produit fini», explique Alexandre Catton. Rendez-vous le 13 juin à 15h30.

Un nombre important d’innovations et d’avant-premières sont d’ores et déjà annoncées. Les meilleures d’entre elles seront récompensées par le traditionnel Grand Prix des Exposants.

Info
www.ephj.ch

Thèmes similaires

Watches
 

Une petite lueur dans la nuit horlogère

Les Geneva Watch Days ont permis de prendre la température d’un secteur en plein questionnement. Rolex a également levé le voile sur ses nouveautés.

plus
News

GemGenève annulé

GemGenève annule son salon pour 2020. Les préparations pour l’exposition 2021 sont en cours.

plus
Messen

L’EPHJ a dû être annulé

La décision a été prise suite à l’annonce du Conseil Fédéral d’interdire la reprise de grandes manifestations justqu’a fin septembre.

plus