Temps de lecture

4m 43s

Share

Le Concours international de chronométrie est à l’agonie

L’édition 2019 du CIC est un échec cuisant pour l’horlogerie suisse : sur cinq montres inscrites, une seule reste en lice après le premier test. La débandade des marques face à ce qu’elles apparentent à une menace pour leur image, n’est pas à la gloire de l’industrie horlogère. Une montre! C’est tout ce qui reste en lice du cinquième Concours international de chronométrie (CIC), démarré le 30 août dernier. Après une rocambolesque phase préliminaire, il a donc été décidé d’annuler la cérémonie de proclamation des résultats, agendée au 16 décembre! A la place, par respect pour les laboratoires et les sponsors engagés, les organisateurs ont prévu une  . . . Abonnez-vous à la Gold'Or pour continuer

Veuillez vous connecter svp.

Si vous n'avez pas d'abonnement Gold'Or,
vous pouvez vous abonner ici.

Thèmes similaires

Les temps du jubilé

La remise des prix de cette 25e édition a eu lieu le 29 juin à l’Hôtel DuPeyrou à Neuchâtel.

plus

Les temps du jubilé

Le Concours de l’Institut Horlogerie Cartier (IHC) pour des apprentis en horlogerie fête ses 25 ans.

plus

Femtoprint vainqueur du Grand Prix des Exposants EPHJ

Pour la deuxième fois depuis 2015, l’entreprise tessinoise de haute technologie Femtoprint a remporté le Grand Prix des Exposants EPHJ.

plus