Temps de lecture

4m 25s

Share

Un morceau de toile de Maître au poignet

Le détail d’un tableau de Maître reproduit en peinture miniature sur le cadran d’une montre de Vincent Calabrese: c’est ce que propose le tout récent projet Watch Museum, initié par un passionné d’art. «C’est une démarche baroque, notre vision est artistique.» Actif dans l’informatique à Genève, Cornelio de Bortoli est un passionné d’art. Art mécanique, mais aussi pictural. «L’expérience de ces deux univers est connexe, analyse-t-il. Si l’on aime l’horlogerie compliquée, on aime bien souvent aussi les grands tableaux.» Avec l’horloger Vincent Calabrese, «un ami de dix ans», il vient de lancer Watch Museum. Ni marque, ni opération marketing, ni mêm . . . Abonnez-vous à la Gold'Or pour continuer

Veuillez vous connecter svp.

Si vous n'avez pas d'abonnement Gold'Or,
vous pouvez vous abonner ici.

Thèmes similaires

News

Trinquer avec élégance

L’une des plus importantes collections privées d’objets baroques en argent de Suisse sera présentée pour la première fois au public.

plus
Trade
 

Après Baselworld, Genevaworld?

Pendant le salon Watches & Wonders, de nombreuses marques de montres et de bijoux exposent à Genève dans différents autres lieux.

plus
Watches

Peut-on gagner de l’argent avec des montres d’occasion?

Ventes aux enchères et plateformes digitales ont fait exploser le commerce des montres vintages. Mais peut-on vraiment gagner de l’argent en revendant des montres d’occasion?

plus