Share

Le géant rétrécit

Au premier semestre 2019, le Swatch Group a réalisé un chiffre d’affaires de 4,078 milliards de francs suisses. C’est 3,7 pour cent de moins que l’année précédente. A taux de change courants, la baisse s’est même élevée à 4,4 pour cent. Le bénéfice net consolidé s’est élevé à 414 millions francs suisses, soit 11,3 pour cent de moins que l’année précédente.

Perspectives optimistes
Malgré le recul enregistré au premier semestre, l’entreprise bernoise aborde le reste de l’année avec optimisme. «Swatch Group escompte une solide croissance au second semestre 2019, compte tenu, d’une part, de la forte demande dans les principaux marchés, et, d’autre part, parce que le second semestre 2018 a été marqué par un mauvais quatrième trimestre», écrit le Groupe biennois dans son rapport semestriel. En outre, le lancement de nombreux nouveaux produits innovants par les marques dans tous les segments de prix stimulerait encore les ventes. Le négoce en ligne, en particulier dans les fourchettes de prix moyennes et basses, devrait également générer une croissance dynamique dans le courant de l’année, souligne le Swatch Group.

Par ailleurs, le Groupe parle également d’une « forte croissance organique du chiffre d’affaires » dans son propre segment du commerce de détail ainsi que d’une forte progression du commerce électronique, en particulier dans le milieu de gamme et la gamme de base, ce qui permet de conclure que le commerce de détail stationnaire avec des partenaires spécialisés en particulier a diminué.

Bâle reste-t-il à l’écart?
C’est le point de vue officiel du Groupe. Si l’on considère l’absence de l’ensemble du Swatch Group au Salon mondial de l’horlogerie et de la bijouterie «Baselworld » cette année, on peut se demander si le recul des ventes qui s’est maintenant produit n’est pas également la conséquence de cette politique de distribution et de présentation assez extravagante. En tout état de cause, tout le monde ne serait pas surpris que le Swatch Group revienne cet été à sa décision de juillet 2018 et se présente à nouveau sous une forme plus large à Bâle dans l’avenir. Bien que ce ne soit pas probable, ce n’est pas entièrement improbable.

Thèmes similaires

Omega sort un coffret spécial 007

En attendant de découvrir ce nouveau modèle, la marque horlogère vient de sortir un coffret spécial Seamaster Diver 300M James Bond Édition Limitée.

plus

Un nouveau souffle pour Auguste Reymond

Philip Klingenberg, propriétaire et Président de la marque horlogère Century, a fait l’acquisition de la marque Auguste Reymond.

plus

ETA ou ne pas ETA?

Le fabricant horloger allemand Aristo Vollmer s’appuie désormais sur les nouveaux mouvements mécaniques 150 de Ronda.

plus