Share

Où tout a commencé

La célèbre «Maison de l’Aigle» à La Chaux-de-Fonds, que le fondateur Georges-Lucien Eberhard fit construire au début du siècle dernier, accueille la collection qui illustre le patrimoine culturel de la marque Eberhard & Co. La cérémonie d’inauguration a en outre été marquée par le retour symbolique de l’aigle au sommet du dôme, la rendant ainsi inoubliable.

L’histoire d’Eberhard & Co. n’a guère d’équivalents dans l’univers de l’horlogerie suisse: après plus de 130 ans d’activité ininterrompue, l’entreprise sait encore nous surprendre grâce à des créations uniques et à un style extraordinaire, nés d’une grande passion pour l’art de défier le temps.

Le retour aux origines

L’entreprise, qui a traversé les siècles, n’a connu que deux familles à sa tête, ce qui a grandement contribué à maintenir son identité originale et son esprit d’indépendance farouche. C’est pour rendre hommage à cette «success story», commencée en 1887 et couronnée par d’innombrables créations emblématiques, que la présidente directrice générale d’Eberhard & Co., Barbara Monti, a décidé d’un retour aux origines, tout en rendant hommage à la ville qui a vu naître et prospérer l’entreprise.

Un symbole de la continuité

Eberhard & Co. fut en effet fondée à La Chaux-de-Fonds, berceau de cette culture horlogère ayant conquis le monde, et basée pendant une grande partie de son histoire dans l’enceinte de la «Maison de l’Aigle», l’un des bâtiments les plus impressionnants de l’urbanisme manufacturier suisse, classé depuis dix ans au patrimoine de l’UNESCO. C’est ici qu’aujourd’hui l’entreprise est de retour et c’est ici que le premier musée de la Maison a été inauguré, symbolisant ainsi cette continuité qui représente l’un de ses atouts majeurs.

Exposition inédite

Le 27 juin, à l’occasion du 10e anniversaire du parrainage de l’UNESCO, une importante sélection du patrimoine historique de la marque a été exposée pour la première fois dans un lieu spécialement conçu à cet effet. Une collection de garde-temps couvrant toutes les époques de la production d’Eberhard et choisie avec amour et passion au fil des décennies: les montres de poche, premiers témoins de l’inventivité des pères fondateurs, les premières montres-bracelets chronographes, bientôt enrichies des complications les plus précieuses, des montres féminines raffinées, puis d’autres modèles masculins sportifs et techniquement avancés tels que les montres de plongée des années 1950, dans un processus évolutif constant qui culmine avec un avant-goût des collections plus actuelles et le nouveau calibre exclusif EB140. Les nombreux brevets déposés par Eberhard & Co. au cours de sa longue histoire sont les pierres angulaires d’une exposition qui ne manquera pas d’étonner et de fasciner les visiteurs, même les plus exigeants et les plus compétents.

Pour couronner cette importante journée d’inauguration, une autre surprise a ravi les habitants de la ville: grâce aux efforts conjoints d’Eberhard & Co. et de la ville de La Chaux-de-Fonds, qui ont soutenu la famille propriétaire de Reynier dans le long processus de restauration visant à lui faire recouvrer son état d’origine, l’aigle historique, placé par Georges-Lucien Eberhard au sommet de l’édifice, domine à nouveau l’avenue Léopold-Robert.

«Manufactures ouvertes»

Le nouveau musée Eberhard & Co. fera partie du circuit «manufactures ouvertes» dans le cadre de la 9e «Biennale du Patrimoine Horloger» prévue en novembre prochain, une manifestation de grand intérêt pour ceux qui veulent vivre de plus près, ne serait-ce qu’une journée, le rêve de la Haute Horlogerie.

Thèmes similaires

Un nouveau souffle pour Auguste Reymond

Philip Klingenberg, propriétaire et Président de la marque horlogère Century, a fait l’acquisition de la marque Auguste Reymond.

plus

ETA ou ne pas ETA?

Le fabricant horloger allemand Aristo Vollmer s’appuie désormais sur les nouveaux mouvements mécaniques 150 de Ronda.

plus

Le géant rétrécit

Au premier semestre 2019, le Swatch Group a enregistré un chiffre d’affaires et un bénéfice inférieurs à ceux de l’année précédente.

plus